Bats abat ses cartes

Isabelle Bats est l’une des curiosités les plus singulières du paysage artistique wallono-bruxellois – où l’on érige volontiers la singularité en valeur première.

Cette fille (ou girl) de Charleroi aurait pourtant pu finir comme tant d’autres : sage metteure en scène livrant son honnête travail trois fois par an, ou autrice dramatique un peu didactique. Continuer la lecture « Bats abat ses cartes »

Le théâtre japonais au prisme des notions de « public » et de « privé »

Le caractère « public » du théâtre peut sembler évident aujourd’hui en France, voire en Europe occidentale, dont le paysage théâtral est dominé par le secteur public, même si le théâtre public est sans cesse remis en cause.

Ce n’est pas tout à fait le cas au Japon, où le théâtre n’a presque jamais constitué une « chose publique » ni n’a été pensé en ces termes. Aborder le théâtre japonais à la lumière des notions de « public » et de « privé », permettra de mieux comprendre ce que le théâtre japonais partage avec le théâtre français et en quoi ils se différencient l’un de l’autre. Continuer la lecture « Le théâtre japonais au prisme des notions de « public » et de « privé » »

Sur la ligne rouge

Notes sur « Des Arbres à abattre », mise en scène de Krystian Lupa (texte publié dans le #128 d’Alternatives théâtrales).

Avec Wyncinka / Des Arbres à abattre, créé en 2014 à Wroclaw et qui a marqué le Festival d’Avignon 2015, Krystian Lupa retrouve l’écriture de Thomas Bernhard : auteur fétiche avec lequel il dialogue régulièrement depuis main- tenant un quart de siècle¹, par la mise en scène de ses pièces de théâtre mais aussi, et peut-être plus encore, par l’adaptation de ses textes romanesques. Continuer la lecture « Sur la ligne rouge »

Carnet d’Aix #5: L’Ange de feu – Marius Trelinski

Un opéra expressionniste dans une mise en scène d’une profonde humanité

vendredi 13 juillet 2018

Bernard Foccroulle avait présenté en 2007, à La Monnaie (Bruxelles), cet opéra peu connu de Prokofiev, déjà sous la baguette du chef Kazushi Ono. Il faut des artistes d’exception pour pouvoir porter cette oeuvre complexe dans sa partition comme dans son propos. Continuer la lecture « Carnet d’Aix #5: L’Ange de feu – Marius Trelinski »

Bruissements genrés

À propos de « prononcer fénanoq » de Pierre Fourny et Cécile Proust vu au Festival d’Avignon 2018.

Créé dans le cadre des Sujets à Vif (SACD- Festival d’Avignon 2018), prononcer fénanoq est le fruit de la rencontre corporelle, plastique, politique et poétique entre Cécile Proust et Pierre Fourny. Dans cette proposition en mots, en images et en mouvement, inspirée par les questions de genre qui ont soulevé le Festival d’Avignon cette année, Cécile Proust, danseuse, chorégraphe, autrice et directrice artistique de femmeuses livre avec Pierre Fourny, poète, metteur en scène et codirecteur de ALIS (Association Lieu Image Son) un combat pour la reconnaissance de la place des femmes à la ville comme à la scène. Continuer la lecture « Bruissements genrés »

Carnet d’Aix #4: La flûte enchantée – Simon McBurney

La fusion parfaite entre musique et théâtre

samedi 14 juillet 2018

Pas de festival d’Aix sans un opéra de Mozart… Bernard Foccroulle a eu la bonne idée de réinviter la troupe qui avait créé cette magnifique version lors du festival 2014. Continuer la lecture « Carnet d’Aix #4: La flûte enchantée – Simon McBurney »

La Traviata, à choeur ouvert

En plongeant les spectateurs dans une répétition de «La Traviata», Jean-François Sivadier décrypte avec une lucidité joyeuse le monde de l’opéra autant qu’il abolit les frontières entre scène et salle. Retour, avec le metteur en scène, sur ce spectacle créé il y a vingt-deux ans, et qui est actuellement repris à la MC93 de Bobigny dans le cadre du festival Paris l’été.

En passant la porte du théâtre pour voir le spectacle Italienne scène et orchestre, ne pensez pas venir en tant que « simples » spectateurs. Continuer la lecture « La Traviata, à choeur ouvert »

Carnet d’Aix #3: Didon et Enée – Vincent Huguet

Jeudi 12 juillet

Pour avoir travaillé à un projet de mise en scène de Didon et Enée, j’ai pu me confronter aux difficultés posées par la concision dans laquelle l’action de ce joyau de l’opéra baroque est exposée. Continuer la lecture « Carnet d’Aix #3: Didon et Enée – Vincent Huguet »

Carnet d’Aix #2 Seven Stones – Eric Oberdorff

Jeudi 12 juillet

Le théâtre du jeu de Paume aura été, cette dernière décennie, le lieu des découvertes du festival d’Aix-en-Provence ; la présentation des « cartes blanches » données aux artistes ont, grâce à Bernard Foccroulle qui les a suscitées, esquissé ce qui sera l’opéra du futur. Continuer la lecture « Carnet d’Aix #2 Seven Stones – Eric Oberdorff »

Carnets d’Aix #1: Ariadne auf Naxos – Katie Mitchell

Mercredi 11 juillet

C’est avec enthousiasme que je me suis rendu à la cour de l’archevêché en arrivant à Aix.
Katie Mitchell m’a tant de fois fasciné lors d’autres festivals où me furent révélés l’extraordinaire création de  Written on skin (1) de George Benjamin en 2012, l’approche singulière en opéra de cantates de Bach avec Trauernacht  en 2014 et l’éblouissant Alcina de Haendel en 2015. (2) Continuer la lecture « Carnets d’Aix #1: Ariadne auf Naxos – Katie Mitchell »