Sunday – Pierre Droulers, un homme qui danse

À propos du livre « Sunday. Pierre Droulers, Chorégraphie », récemment paru.

Hedges, tournée à Pise en 1982. Pierre Droulers, Steve Lacy, Eric Michiels. Photo DR.

J’ai tendu des cordes de clocher à clocher;

des guirlandes de fenêtre à fenêtre;

des chaînes d’or d’étoile à étoile,

et je danse.

Arthur Rimbaud, Illuminations

Voici un livre poème, un livre-danse, un livre-art, un livre-vie ;
qui raconte l’histoire d’un homme et l’Histoire d’une époque vécue les yeux grands ouverts,
construit et mis en scène comme un spectacle, une chorégraphie, une performance, un travail de peintre ;
où tout ce qui est écrit (textes) et présenté (images), l’est  au plus près du réel, sans travestissement,
puisé dans un amoncellement de traces, récits, photographies, carnets,
exposés sur 24 tables un jour de 2017 dans les espaces de La Raffinerie à Bruxelles.

Un livre de rencontres essentielles, artistiques et personnelles qui déterminent une trajectoire ;
qui révèle une personnalité secrète et ouverte, amicale et radicale, inventive et exigeante,
qui fait confiance au collectif et  prend des risques personnels.

Un livre où se conjuguent et se confrontent les ciels du Sud et ceux du Nord, les départs et les arrivées, Paris et Bruxelles, l’Orient et Occident, New York et le Japon,
la couleur et le noir et blanc, la vitesse et la lenteur, les échecs et les éblouissements, le yin et le yang, la jubilation de Joyce et le minimalisme de Beckett,
l’intelligence et le feeling, l’abstraction et la matière, le corps et la pensée.

Un livre qui célèbre la beauté du mouvement et de l’immobilité ;
la beauté des corps, des visages, des regards, des gestes ;
la beauté des femmes, des hommes, des enfants.

Un livre qui raconte un cheminement complexe de désirs et de projets enchevêtrés
qui s’éclaire par la cohérence d’une vie intérieure intense placée sous le signe des poètes ;
où l’on croise Emily Dickinson, Dylan Thomas, Arthur Rimbaud, Friedrich Hölderlin, Reiner Maria Rilke … :
« les oeuvres d’art naissent toujours de qui a affronté le danger, de qui est allé jusqu’au bout d’une expérience,
jusqu’au point que nul humain ne peut dépasser. Plus loin on pousse, et plus propre, plus personnelle, plus unique devient une vie »

Un livre qui rappelle les bouleversements qu’apportèrent Jerzy Grotowski et Robert Wilson, condensés en une phrase percutante :
« l’un exténue le corps pour une interprétation simplifiée ;
l’autre ralentit le corps pour une perception accrue de l’espace et du temps »

Un livre qui dit la complicité du danseur avec les peintres : Robert Droulers, Ann Veronica Janssens, Michel François…

Un livre qui joue avec les jours de la semaine, qui serre les dates, qui fait des allers et retours,
qui trace un fil rouge, une ligne de vie, écrit par un artiste qui dialogue avec d’autres artistes,
qui capte des instants fugitifs et s’inscrit dans la durée.

Un livre où on croit entendre la clarinette de Steve Lacy, le bruit des vagues sur la jetée,
le vent qui s’engouffre entre les pages.

Un livre sur l’effervescence et l’apaisement.

Un livre sur la transmission, au nom du père et du fils.

Un livre à offrir.

Un livre qui rend heureux de connaître Pierre Droulers et d’être ou vouloir être son ami.

Sunday - Pierre Droulers, Chorégraphie

avec Jean-Marc Adolphe, Fabienne Aucant, Tarquin Billiet, Malika Djardi, Michel François, Yves-Noël Genod, Yves Godin, Manon Greiner, Harold Henning, François Hiffler&Pascale Murtin, Ann Veronica Janssens, Sophie Kokaj, Denise Luccioni, Barbara Manzetti, Denis Mariotte, Arnaud Meuleman, Eugène Savitzkaya, Hans Theys et Pierre Droulers

Editions Charleroi Danses/Fond Mercator, distribué par Actes Sud.
Bernard Debroux

Auteur : Bernard Debroux

Fondateur et membre du comité de rédaction d'Alternatives théâtrales (directeur de publication de 1979 à 2015).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *