Strange fruit / La p. respectueuse et irrespectueuse

Crédit photo Hubert Amiel
m-e-s de Philippe Sireuil / Théâtre des Martyrs du 28 janvier au 15 février 2020

On sait l’importance que Philippe Sireuil accorde à mettre en scène les grands textes du répertoire (Shakespeare, Racine, Molière, Marivaux Tchekhov, Strindberg…) et à défendre les auteurs contemporains (Duras, Koltès, Lagarce, Myniana, Harrower, Louvet…) sans oublier le long compagnonnage qui le lie à Jean-Marie Piemme.

Comme il le rappelle régulièrement, à la différence de nombreux metteurs en scène aujourd’hui qui s’attachent à conjuguer théâtre et réalité au travers d’enquêtes, de témoignages, d’interviews, il se positionne pour un théâtre qui au travers de la fiction, du récit n’a de cesse d’interroger le réel dans sa complexité et ses contradictions.

Après avoir présenté avec brio Les mains sales, il y a quelques années, Sireuil revient au théâtre de Jean-Paul Sartre pour s’emparer de la matière théâtrale de la p.respectueuse, créée en 1946.

Le spectacle se déroule en deux parties, la première reprend le texte de Sartre et la seconde, écrite par Jean-Marie Piemme est une sorte de prolongement de la première mais traitée de façon toute différente.

Si le texte de Sartre s’attachait, sans apparemment les juger, à dépeindre des personnages aux prises avec les conséquences d’actes posés qu’ils ont du mal à maîtriser : la prostitution, le racisme, le pouvoir de l’argent, les relations père/fils, la domination masculine, les rapports de classe, la lâcheté – c’est la société qui détermine les comportements et les modes de pensée-, dans la seconde partie, le texte de Jean-Marie Piemme, qu’on a rarement vu si directement engagé, crée une bascule dans le traitement des personnages et des situations. On est d’avantage dans une sorte d’imprécation : l’affirmation que le sens de l’Histoire viendra à bout du racisme. Il y a comme un optimisme lié aux actes courageux qui sont posés par Lizzie (la prostituée) et Louis (le noir accusé à tort de viol et à qui Piemme a voulu donner un nom que Sartre avait omis). Comme souvent chez Piemme ce sont les personnages féminins qui sont les héroïnes positives. Ce sont elles qui vont dans le sens de l’Histoire. Il y a une solidarité affichée entre les exploités (comme la prostituée) et le nègre (chaque fois que ce triste mot est prononcé, un son écorché retentit).

La mise en scène recourt à de très justes effets de distanciation : le dédoublement du personnage de Louis qui peut apparaître comme étant un rappel à la conscience de Lizzie et qui l’amènera à revenir sur sa position de trahison pour affronter la vérité du réel et ses conséquences. Mais aussi le choix, dans la deuxième partie de faire jouer le rôle de Louis par une actrice : Femmes et noirs sont broyés par le même système d’exploitation et partagent le même sentiment d’injustice et de révolte.

Philippe Sireuil a rassemblé une formidable équipe d’actrices et d’acteurs qui tiennent le public en haleine tout au long de la représentation. Berdine Nusselder qui était déjà de l’aventure des Mains sales, est une bouleversante Lizzie dont on accompagne le cheminement vers une liberté chèrement payée.

Elle forme avec Thierry Hellin (le sénateur) un couple terrifiant. Leurs rapports dégagent une force et une vérité poignantes.

Priscilla Adade, Michel Charpentier, Marie Diaby, Samuel Du Fontbaré, Aurélien Labruyère et Robin Lescot participent avec un engagement d’une grande intensité à la réussite du spectacle.

On réécoute avec émotion par Priscila Adade la chanson Strange Fruit, créée par Billy Holliday à New York en 1939, moment d’exception où se conjuguent cruauté et beauté.

LA PUTAIN RESPECTUEUSE | LA PUTAIN IRRESPECTUEUSE

Création à partir des textes La P... respectueuse de Jean-Paul SartreLa Putain irrespectueuse de Jean-Marie Piemme.

Mise en scène et lumières Philippe Sireuil. Décor Vincent Lemaire, Vidéo Hubert Amiel, musique (arrangements et accompagnements Samuel Du Fontbaré et Robin Lescot. Création Théâtre des Martyrs, Bruxelles le 29 janvier 2020 Au 15 février 2020.

http://theatre-martyrs.be/spectacles/la-putain-respectueuse-la-putain-irrespectueuse/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *