Ton chaudron, Lazare…

Après avoir vu son « Calderón » de Pasolini au Rideau de Bruxelles, Antoine Laubin écrit au metteur en scène Lazare Gousseau.

Salut Lazare Gousseau,

Hier soir, je me suis pris ton Calderón sur la tronche. Pas une petite affaire que cette affaire-là !
De tous les metteurs en scène de ma génération en activité à Bruxelles, tu es sans doute le plus redoutable dialecticien. Alors, après quelques heures d’atermoiements, je me dis que la forme épistolaire constitue peut-être la bonne manière de rendre compte de ton impressionnant spectacle, présenté en ce moment au Rideau. Tu me répondras ?

Continuer la lecture « Ton chaudron, Lazare… »

Éloge de la marge, recherche du rythme scénique

Selma Alaoui adapte Apocalypse Bébé de Virginie Despentes. Entretien réalisé par Christian Jade.

Selma Alaoui, une des têtes chercheuses de la scène belge francophone, poursuit de front l’exploration d’un monde marginal, où les familles explosent, et la quête de formes nouvelles pour accompagner et traduire ces désarrois. Même quand il lui arrive, à ses débuts (2007), de mettre en scène une œuvre « théâtrale », comme Anticlimax de Werner Schwab, sa forme « classique » est déjà menacée et la famille en état de décomposition. Comme si elle menait de front un même combat : explorer une famille et un monde dé-composés et reconstruire le théâtre comme un chantier ouvert, festif et mélancolique à la fois, avec les matériaux les plus variés. Dans I would prefer not to (2011) elle convoquait Bartleby d’Herman Melville et La Mère de Witkiewicz en un savant «collage» qui attaquait et la société et la cellule familiale. Dans L’Amour la guerre (2013), l’ombre de Shakespeare, patron de la relation familiale tordue et des rapports de force sanglants, planait pour décrire un père futile et une fille mélancolique.  Continuer la lecture « Éloge de la marge, recherche du rythme scénique »

La Convivialité, valeur ajoutée

Quand on connait la grammaire critique (et iconoclaste !) de Marc Wilmet, éminent linguiste, qui a donné sans conteste l’un des cours les plus intéressants du cursus en Langues et littératures romanes de l’ULB (Université Libre de Bruxelles), on ne peut rater La Convivialité, spectacle dont le visuel est un marteau, à l’image des règles orthographiques martelées depuis la tendre enfance (Viens mon chou, mon bijou, mon joujou, sur mes genoux, et jette des cailloux…). Continuer la lecture « La Convivialité, valeur ajoutée »

Lancement du #130 Ancrage dans le réel

La 14 octobre 2016 de 17h à 19h à La Bellone.

En présence de Jean-Louis Colinet, une partie de l’équipe éditoriale de la revue et la réalisatrice Blandine Armand, qui prépare un film documentaire sur Joël Pommerat (diffusion sur Arte en juillet 2017). Des extraits filmés de répétitions sur la dernière création de Joël Pommerat, Ça ira (1) Fin de Louis seront projetés.

Suivi du verre de l’amitié.
 Entrée libre.

À propos de Christiane Jatahy

Après Julia et What if They Went to Moscow, Christiane Jatahy propose une troisième partie à son triptyque, très librement adaptée de Macbeth. Une performance où réalité et fiction s’entremêlent en jouant sur différentes temporalités. Continuer la lecture « À propos de Christiane Jatahy »